Atelier 90 de Ghislaine 3

 

Les mots imposés sont :
Récit, courses, sanction, égal, faire,
trouver, placer, pensant.

Est où, Au moins 5 mots contenant cour 

 

La dernière phrase :  Mince ne manquait plus que ça, un gros coup de tonnerre et des trombes d’eau s’abatte sur ma tête (http://envie2.be/category/partage/ghislaine/)

Bien que le parcours ne soit pas long, j’arrive trempée comme une souche Chipie idem. Il règne dans la maison une cacophonie incroyable qui change de ce grand silence d’avant la pluie et, cet incident, si on peut appeler ça comme ça…

Les petits sont en train de faire des courses poursuites en hurlant a tue-tête, il va falloir infliger une petite sanction car on ne s’entend plus ! Ne craignez rien il ne s’agit pas d’avoir recours à la force mais les menacés d’être privés de dessert, tout au plus !

Impossible de les laisser jouer dans la cour non plus, les balançoires sont mouillées et il pleut maintenant, bien trop.

Ma belle fille fait preuve de courtoisie et viens me débarrasser pendant que je lui relate cette drôle de rencontre. Elle n’a d’ailleurs pas l’air de trouver ça étrange. Ils vivent en ville ils ont l’habitude de rencontrer toute sortes d’énergumènes.

Pendant ce temps le papa vient à notre secours et, emmène les enfants au bureau pour leur faire récit d’un conte afin de les calmer un peu.

Le repas improviser et maintenant prêt, les carottes/courgettes sont cuitent juste ce qu’il faut pour rester croquantes, la glace a pris place au congel. la salade est égouttée. Il nous faut passer à table.

Les discussions vont bon train sur cet étrange personnage, indéniablement ils sont tous d’avis que ce n’est sans doute, qu’un étrange concours de circonstances et que mon imagination est débordante. Merci les jeunes !

Mais ça m’est égal, et pensant bien faire je déclare que si demain je le revois, j’irais lui parler.

Au lieu de m’encourager en ce sens, ils essayent de me dissuader en disant que je vais me placer en situation qui risque, de m’être fort désobligeante.

Vous croyez ?

44 réflexions sur “Atelier 90 de Ghislaine 3”

  1. Coucou Renée .. Toi aussi tu ne manques pas d’imagination , il en faut pour faire patienter tous ce petit monde . Vraiment tu iras lui parler … Attention aux petits vélos dans ta tète , ça risque de te faire partir trop vite et c’est pas chippie qui va te rattraper …Bisous ..

    1. hello Nicole, merci c’est gentil….Parfois c’est plus des vélos c’est carrément des voitures de course et du coup ça ira…éclat de rire. Gros bisous à toi porte toi bien doux weekend et mois à venir

    1. Je viens de tout contrôler rené je ne le trouve pas non plus, ni dans les spams…donc je ne sais pas ou il est…désolée. Bisous doux samedi

  2. Joliment tourné et passionnant, ton récit, vivement la suite ! J’ai une illumination pour un prochain concours : écrire un texte sans la lettre « d »….. 🙂
    Bisous frais et provençaux

  3. Ben oui dis donc !! Ne vas t elle pas se m^éler de ce qui ne la regarde pas ??
    Ici par chez nous dans le sud, on dit  »faire la ficanasse «  » lol
    Et puis si elle a un doute sur le comportement de cet homme, ne va t elle pas se mettre dans les ennuis ?
    Et si c’était un enfant caché qui vient de retrouver sa génitrice et l’observe avant de se dévoiler ?
    Ou est ce un vilain jaloux qui surveille l’élue de son coeur ?? ah lala qu’en penser !!!

  4. Bonjour Renée. Tu as réussi à placer beaucoup de mots avec « cour ». Par contre j’ai perdu le fil de l’histoire depuis la dernière fois… Bonne journée et bisous

  5. Tu as fait un bon récit qui, fait suite au précédant, j’aime bien ce feuilleton, c’est sympa et bien réel.
    Bonne journée René.
    Moi je vais me lancer dans la circulation, je vais aller en ville à Nantes et au retour ça va circuler dur, j’ai intérêt à revenir avant le grand rush!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *