Atelier 85 de Ghislaine (Suite 7)

Les mots imposés sont : heure, bleue, souci, oubli, côtoie, cesse, exister, éternité ou Texte sur le thème **NUIT**

 

Dernière phrase (http://envie2.be/category/partage/ghislaine/):

Il faut que j’aille faire une bonne marche avec Rex cela va peut-être m’éclaircir les idées

A mon retour, bonne surprise, les fax n’arrêtent pas de tomber. Ils permettent de découvrir  (entre autre) la véritable identité de notre belle de nuit.

Elle s’appelle Nina pas Hagen, quand même pas !

Je tairais toutefois sont nom de famille car elle a une enfant. Inutile de nuire à cette petite déjà peu gâtée en raison de la vie de sa mère. Mais alors, elle n’aurait pas menti a Florent ?

Est-ce en désespoir de cause qu’elle s’est résolue à officier à Hambourg, dans ces maisons où dès l’heure bleue du crépuscule, postée derrière sa fenêtre avec un sourire éblouissant sur les lèvres, comme si, aucun souci ne troublait sa vie.

Pourtant, comme toutes les autres, elle cesse d’être une femme et devient objet de désir passager et rémunérer. Peu vêtue, Madame s’offre à ces Messieurs vennant chercher en ces lieux, oubli et réconfort bien illusoire, de quelques minutes.

Depuis combien de temps fait-elle ce *métier* nul ne sait au juste. Mais elle est depuis longtemps une éternité d’après les dires de ces *collègues* qu’elle ne côtoie pas par ailleurs. Elle n’est pas connue autrement comme si, elle n’avait jamais eu de vie avant. On dirait qu’elle a cessé d’exister depuis sa mise sur le trottoir, pardon derrière sa fenêtre. Drôle de vie pour cette belle de nuit

Quand je m’endors et quand je rêve
La belle-de-nuit se relève.
Elle entre dans la maison
En escaladant le balcon,

Un rayon de lune la suit,

Robert Desnos n’aurait pas déclamé ce joli poème pour elle, c’est certain.

Un fax arrive à l’instant et retiens mon attention. Bingo on le tient ou presque. Florent à été vu à Marseille, il cherche manifestement à embarquer, pour l’instant sans succès, sa renommée lui porte préjudice dans ce milieu de marin dur, mais juste !

Il est impératif que je m’y rende toute affaire cessante !

Une suite possible Ghislaine ?

 

50 réflexions sur “Atelier 85 de Ghislaine (Suite 7)”

  1. Oui j’avais lu mais mon com n’ a pas voulu s’éditer
    Je disais ;
    Le Florent y sera t il a Marseille
    Celui là c’est un sacré joueur de cache cache !!
    Le poeme sur la nuit intégré, c’est du grand art dis donc !!
    Bon le temps que tu ailles voir à Marseille je te laisse les mots demain à la 1ere heure……….
    Bisous ma Renée

    1. Non ce n’est pas du vécu heureusement, mais tant mieux si elle le laisse croire.
      Arlette, ton mari a besoin de toi, même si c’est dur mais surtout il a besoin d’un soutient médical. Ce travers doit être enrayé médicalement pour que ça marche donc une psychologie afin de savoir ce qui le tourmente serait bien, bien que tu te doute sans doute de ce que c’est (moi aussi) mais il doit l’exprimer et le reconnaître pour le combattre…Courage ma belle. Bisous bisous

  2. C’est une chance que tu parles d’une autre que toi, Chipie serait jalouse de te voir promener ce Rex, hein !
    Bravo Renée, c’est épatant, cette suite qui se poursuit ainsi !
    Bon week-end !
    Bisous♥

  3. joli!!! j’a aimé le poème. pas le temps de m’adonner à ces défis que je trouve ici mais j’admire! Pourtant j’écris aussi et j’aime ça; j’ai fait récemment une chanson…assez engagée, paroles et musique que je publierai un jour sur YT, après l’avoir chantée… pour avoir une date (peur qu’on me la vole) bisous

  4. Encore un suspense terrible
    Y sera t il a Marseille le Florent ???
    Oui la suite est possible
    Et je l attends
    Demain absente toute la journée mais dimanche à la maison

  5. triste vie, que celle des ces belles en vitrine ! j’en ai vu aussi dans les rues d’Amsterdam ! pas gai du tout ! bravo pour ton texte chere Renée, bises et bonne fin de semaine !

  6. une affaire policière pour Gigi et une suite peut-être !!
    tu es en pleine forme-
    moi migraine– et médoc donné ce matin ne fait rien- l’autre médoc la phie ne l’aura que demain ! lol jamais de stock-
    bisous et bonne fin de journée-

    1. J’espère que la suite sera possible on dirait qu’elle me complique la tâche au fil des semaines….
      Fais toi du stock chez toi, j’avoue que c’est ce que je fais toujours comme cela pas de soucis Lady…repos que faire d’autre? Doux weekend quand même bisous

  7. marie des vignes

    Bonjour renée très beau texte, je ne juge pas « ces belles de nuit » mais je trouve qu’elles ont une triste vie. Bisous et bonne journée MTH

  8. Je suis toujours ton histoire avec beaucoup de plaisir. Prostituée le plus vieux métier du monde je pense mais un métier qui n’est pas fait avec plaisir mais par simple nécessité de devoir gagner de l’argent.

    1. Malheureusement c’est souvent plus parce qu’elle y ont étés forcées par des mecs sans scrupules….enfin dans l’ancien temps c’était un peu ça je crois. Maintenant de nos jours ça n’as pas du changer. Bisous Bisous Martine

  9. Bien raconté ton histoire. Je dois te dire que je suis passée dans cette rue, les parents de la correspondante de ma fille nous y avaient emmenés lors d’un voyage que nous avions fait il y a très longtemps, les choses n’ont donc pas changé? je croyais que ça n’existait plus.
    Bonne journée à toi Renée.
    Merci de t’être inscrite sur facebook, je dois t’avouer que ça fait environ 10 ans que je suis inscrite sans savoir vraiment m’en servir.

Répondre à dom Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *