Atelier 81 de Ghislaine (Suite 3)

les 8 mots imposés sont :

Vaste, sombre, ombre, paysage, crainte, suivre, raisonner, avancer.  Et où la phrase, *Au loin, il voyait*..

Pour se remémorer la dernière phrase du précédent : Mais l’heure n’est pas au regret car Florent lui, est introuvable malgré les traces de sang frais au sol (http://envie2.be/category/partage/ghislaine/

Florent…..Oui nous avons été 5 ans en couple mais son côté sombre à eu au fil du temps raison de notre histoire.

Il faut dire qu’il avait eu une enfance difficile livré à lui-même ou presque. Mais qu’il était beau et surtout beau parleur.

J’ai succombé malgré ma crainte d’un avenir bien incertain ! Et pour cause.

Sa vie, faite de petits boulots et même quelques larcins, n’était pas de tout repos. Il ne faisait que suivre son instinct au détriment de toute jugeote, ou simple bon sens.

A force de le raisonner j’ai réussi a le faire avancer vers une vie plus simple mais, ho combien plus stable. J’y ai cru…un temps.

Lorsque j’ai fait l’acquisition du cabanon en bord de Marne tout est partis en vrille.

Il est bien connu que dans les guinguettes qui s’y trouve ne se retrouve pas que des enfants de cœur.

Il s’est mis à boire sec avec quelques nouveaux amis, je me demande même si parfois il n’ingérait pas de produits illicites tant son comportement avait changé.

Il est devenu agressifs déprimé cela a jeté une ombre dans ce tableau, que je voulais idyllique. Puis à d’autres moments il voyait au loin, un avenir radieux fric plein les poches et grosses cylindrées, voyages dans des paradis de cartes postales….

Notre histoire c’est étiolé, trop de cris, de larmes.

J’y risquais ma santé, en plus de ma carrière moi qui venait d’accéder au titre de capitaine. La séparation fut donc inévitable.

J’ai déménagé et reconstruit ma vie petit à petit, sans lui, et quand rien ne va je me ressource au cabanon avec mes amis…

Ho j’ai toujours gardé plus ou moins un œil sur lui, je l’ai bien trop aimé pour faire autrement. Et j’en entends parler,  pas toujours en bien mais je ne me mêle pas des ces affaires, je l’évite même… Aurais-je pu évité ce qui semble être un drame ?

Inutiles questions il me faut, après vous avoir dépeint, un peu,  le paysage de sa vie prendre mon enquête en main et retrouver Florent.

 

Ghislaine vas-t-elle permettre de démêler l’écheveaux avec ces mots imposés ?

46 réflexions sur “Atelier 81 de Ghislaine (Suite 3)”

    1. ça dépend Chevrette, je lis les mots les relis puis commence à penser a ce que je pourrais dire mais dès que j’écris ça coule et en fait en 2-3 heures le tout est fait. Bisousss

  1. Bonsoir Renée, mon homme va bien, et j’en suis contente, contrairement à ton Florent, il y a toujours un espoir! Je goûte ce bonheur fragile chaque jour au présent.
    Bonne soirée
    bisous mon amie de nous deux

  2. On ne peut pas toujours aider les autres à panser leurs plaies et à changer par contre il faut parfois aussi se protéger 🙂 bisous et merci pour la suite de ton récit

  3. Mais qu’à fait Florent pour que tu décides de le revoir et t’occuper de son cas alors qu’il te fait vivre un enfer !! Mon dieu je suis sur les dents et si curieuse de savoir la suite que je souhaite que les futurs mots nous en disent bien plus !! quel suspense !!

  4. un super bon copain qui a su faire la part des choses- ne pas sombrer dans l’alcool et autres mixtures-
    le plus important retrouver Florent- ?
    il fait peut-être la tournée du père Noel ?
    bisous et bon préparatifs-

  5. L’enquête va peut-être nous le faire savoir …
    Bon début de semaine, avec la douceur qui revient.
    Mais le moral, lui, pas top …
    Bisoux, ma renée ♥

  6. les mots y sont !!! sur un texte qui se lit bien et qui nous parle… enfin presque… je n’aurai pas aimé croisé son chemin .. moi qui aime la vie calme !

    bisous bisous

  7. On espère que tu continueras peut être après les fêtes. Je fais une pause commentaires blog de 3 semaines (ce qui ne m’empêchera pas de venir vous lire) pour préparer Noël, Nous recevons toute la famille nombreuse chez nous et après je m’occupe de mes petites filles pendant les vacances scolaires. Que du bonheur en perspective. Joyeuses fêtes. Bisous

  8. A zut, tu nous laisse sur notre faim. La suite lors du prochain atelier de Ghislaine ????
    Tu sembles avoir retrouvé ton blog que tu annonçais H.S.
    Bises et bon début de semaine

  9. marie des vignes

    Bonjour Renée, j’espère bien que la suite de cette histoire qui me plaît bien sera un nouveau défi. Bisous et bon lundi MTH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *