Alsace septembre 2017 (15) Strasbourg 4

20/01/2018 46 Par Renée

Visitons maintenant ce fameux barrage Vauban,

aussi appelé grande écluse ou encore terrasse Vauban, est un pont-écluse classé monument historique.

Le barrage est construit de 1681 à 1688 par l’ingénieur français Tarade sur les plans de Vauban.

Face aux progrès de l’artillerie et des techniques de combat, les ponts couverts ne permettaient plus de défendre correctement le sud de la ville. On décida donc d’édifier, à quelques mètres en amont, une nouvelle construction capable de faire face aux nouvelles contraintes de la guerre « moderne ».

Ce barrage fut utilisé lors du Siège de Strasbourg en 1870, provoquant ainsi l’inondation des quartiers situés en amont.

Après 1870, les autorités allemandes font surélever le barrage d’un étage et le recouvrent de terre et de gazon.

En 1966, la ville de Strasbourg aménage une terrasse panoramique sur le toit de l’édifice.

Le barrage Vauban fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 

Baptisé « la grande écluse », le barrage était censé, en cas d’attaque, en obstruant ses arches par fermeture des vannes, faire monter le niveau de la rivière l’Ill et inonder tous les terrains situés au sud de la cité, et donc les rendre infranchissables par l’ennemi.

Constituées principalement de champs et de vergers, ces zones, une fois noyées, devenaient de véritables marécages dans lesquels étaient censées s’embourber les troupes ennemies. 

Les ponts couverts clic

 

Le lien directe du diapo

Après cette visite, sans avoir pu aller sur la terrasse, nous repartons en direction d’un petit square repérer à l’aller pour avaler notre sandwich tranquille et décidé de la suite…

Mais, alors que nous cherchons sur le plan le Musée Alsacien, Jean sent un geste sur son côté. Il attrape immédiatement le sac photo en hurlant, sac, que le voleur tient déjà par la courroie! Celui-ci sans se démonter plus que ça commence à dire pardon pardon et je ne sais plus quoi…..

Incroyable il s’excuse de voler alors qu’il est pris main dans le sac, c’est le cas de le dire. Heureusement qu’on a pu le stopper.

Ce qui ne nous empêche pas après de partir vers le Musée Alsacien, que nous ne pourrons visiter. Chipie encore une fois n’est pas acceptée.

Nous continuons de déambulez dans la Petite France puis remontons vers l’hôtel complètement exténuer. Ce soir nous irons manger dans un WINSTUB repéré dans la journée….

Semaine prochaine?