Alsace septembre 2017 (10) Selestat

16/12/2017 64 Par Renée

La vieille ville de Selestat est de forme circulaire. Elle est entourée de boulevards qui ont été aménagés à l’emplacement des remparts et elle est coupée en deux ensembles distincts par l’axe est-ouest formé par la rue du 4e-Zouaves et la rue du Président-Poincaré. La partie nord est la plus ancienne, elle concentre la plupart des édifices antérieurs à 1850, notamment les monuments médiévaux. Les rues sont particulièrement étroites et il y a un certain nombre de petites places, dont certaines ont gardé leur nom initial, comme la place du Marché-aux-Vins, celle du Marché-aux-Choux ou celle du Marché-aux-Poissons. Cette partie nord concentre la majorité des commerces, qui sont surtout implantés autour de la place de la Victoire et de la rue des Chevaliers. En dehors de cet hypercentre, les rues sont majoritairement résidentielles.

La partie sud correspond aux anciens faubourgs médiévaux, qui n’ont été fermés de remparts qu’aux xve et xvie siècles, alors que la partie nord a été fortifiée dès le xiiie siècle. Cette partie est plutôt hétéroclite, avec des bâtiments d’époques différentes et un nombre significatif d’immeubles des années 1950 et 1960, construits sur d’anciennes emprises militairesC 5.

L’axe rue du 4e-Zouaves – rue du Président-Poincaré, ouvert en son centre par le square Albert-Ehm et la place Vanolles, est resté un simple lieu de passage jusqu’aux années 1960 et 1970. (source)

Après un copieux et délicieux repas (dont je ne suis pas venue à bout)

dans un restaurant bien sympa

Nous y avons visiter l’Église Sainte-Foy et L’église St. George  située seulement à quelques pas l’une de l’autre.

 Lien direct du diapo 

Puis, nous avons visiter le Musée du Pain ouvert ce dimanche là, et gratuit pour la journée du Patrimoine. Bonne surprise, d’autant que Chipie y fut bienvenue juste portée dans les bras! 

Lien direct du diapo 

Les photos de Jean

Le lien direct
Suite à quoi nous avons continué notre montée en direction de Strasbourg en nous arrêtant à Dambach-la-Ville, histoire de boire aussi un café mais ça, c’est semaine prochaine