6 novembre 1915

cooltext1860147218

 

Le Figaro du 6 novembre 1915 nous raconte comment une fuite de gaz lacrymogène s’est transformée en crise de rire générale dans la caserne de la Garde Républicaine de la Cité à Paris.

«C’était l’heure du pansage à la caserne de la Cité et les gardes républicains s’empressaient auprès de leurs chevaux. Tout à coup des émanations pénétrantes se répandent dans l’air et voici chevaux et hommes qui se mettent à verser des larmes abondantes…

Que s’était-il donc passé?

Un obus allemand contenant des gaz lacrimogènes avait été démonté au Laboratoire municipal et, malgré les précautions prises, ces gaz étaient descendus dans la cour et de là avaient pénétré dans les écuries.

On a été un peu surpris d’abord, mais ensuite on en a ri… aux larmes.» écrit Le Figaro du 6 novembre 1915.

98 réflexions sur “6 novembre 1915”

  1. Oh la la, Renée, je suis quand même impressionnée ! Ces gaz de l’époque ont fait tant de dégâts … Les émanations actuelles ne devaient pas être très fortes, heureusement mais on voit les ravages que cela a fait, même les chevaux pleuraient ! La « chute » de l’histoire est très plaisante ! Gros bisous !

  2. Oh la la, Renée, je suis quand même impressionnée ! Ces gaz de l’époque ont fait tant de dégâts … Les émanations actuelles ne devaient pas être très fortes, heureusement mais on voit les ravages que cela a fait, même les chevaux pleuraient ! La « chute » de l’histoire est très plaisante ! Gros bisous !

    1. Francine, hier j’ai reçu. Quand je t’ai mis le com j’avais pas encore ouvert mon mail mais il m’avait sembé ne plus avoir eu de news un temps mais peut-être n’avais tu pas publié……J’irai voir mes mails après….Bisousssss

  3. Bonjour Renée,

    Et bien dis donc comme quoi il suffit de se dire que la guerre peut apporter des rires.Il était bon de rire en ces moments….D’habitude les gaz lacrymogènes font énormément pleurer là ils en ont rit..Belle recherche que celle-là…

    Et j’ajouterais que j’ai lu le texte précédent et cela m’étonne pas que tu sois heureuse, en Bourgogne nous rivalisons avec la Suisse avec nos chocolats…Et encore elle aurait pu t’envoyer du salé, rire, comme la moutarde de Dijon, mais n’exagérons pas ce sont des sucreries..Bravo à ton excellente place, première…lol.

    Ta copine Kprice n’est pas dans mes relations virtuelles mais j’apprend qu’elle est Bourguignonne peut-être en est-ce la raison.. :mrgreen:
    Peu importe je tenais à te féliciter sans forcément mettre le commentaire sur l’article..

    Belle journée et bisous.

    EvaJoe

    1. Eva, pour Kprice aucune raison d’être car elle n’est pas bourguignonne mais habite seulement cette région….Rire
      ha mais que j’aime le salé aussi et la moutarde de Dijon en plus, et je connais Besançon (ou je suis née) n’est pas si loin que ça en c’est quand même la meilleure!

      Au fait les Bourguignon s’aime pas entre eux???????? Bisoussssssssss

      1. :mrgreen: Moi non plus je ne suis pas Bourguignonne j’habite seulement ici…Rire!

        Non je pense que les gens peuvent se parler de partout à condition de le vouloir..Je ne sais pas pou ton amie ce qui s’est passé, je crois que nous avons eu des mots sur le forum de Domi, :mrgreen: Mais ce n’est nullement grave, je ne lui en tiens pas du tout rigueur.

        Bises à nouveau..lol

  4. Bonjour Renée, c’est sans doute ce qu’on appelle des gaz hilarants ! 🙄
    Au moins, ils se sont payés une bonne tranche de rire dans ces temps difficiles.
    Peut-être pourrions-nous publier chacune un article pour le 11 novembre, qu’en penses-tu ?
    Bisous

Laisser un commentaire