25 mars 1916

Cette article avait été programmé, je le laisse paraitre malgré les événements récents car il est là juste pour faire vivre la communauté de Clara.

1916-2016 jpgLe 25 mars 1916 Gaston Biron écrit une lettre à sa mère

Voici un extrait

« Samedi 25 mars 1916 (après Verdun)

Ma chère mère,

[ …] Par quel miracle suis-je sorti de cet enfer, je me demande encore bien des fois s’il est vrai que je suis encore vivant ; pense donc, nous sommes montés mille deux cents et nous sommes redescendus trois cents ; pourquoi suis-je de ces trois cents qui ont eu la chance de s’en tirer, je n’en sais rien, pourtant j’aurais dû être tué cent fois, et à chaque minute, pendant ces huit long jours, j’ai cru ma dernière heure arrivée. Nous étions tous montés là-haut après avoir fait le sacrifice de notre vie, car nous ne pensions pas qu’il fût possible de se tirer d’une pareille fournaise.

Source est suite de la lettre

Gaston – le film – Maquette teaser from Francis Frenkel on Vimeo.

Participation à la communauté de Clara

Renée

Née à Besançon j'ai vécu dans plusieurs pays (Grèce-Allemagne-Australie-Chypre-Kenya-Sénégal, mais, principalement la Suisse ou j'ai grandi. J'aime les voyages lire et la musique. La nature me touche et j'aime beaucoup les animaux. J'ai un chien, une petite Yorkshire de 10 ans. Chipie la bien nommée.

55 commentaires sur “25 mars 1916

  1. Ton blog est de plus en plus beau : très clair et bien illustré.
    Bon mardi, un « petit peu » plus calme … mais encore de bonnes rafales !
    Bisoux, renée

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ ♥ dom ♥ Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

  2. Comme cet article est émouvant, une fois de plus, chère Renée ! merci, merci de l’avoir publié.
    Je ne fais plus trop vivre la communauté, peut-être à tort, mais nous sommes dans une période tellement troublée et tragique déjà que je n’ose pas en rajouter une couche.
    Je t’embrasse et te souhaite une bonne journée.
    Je vais rajouter ton article à la communauté car je pense qu’il ne passe plus directement.

    1. Clara, c’est clair que la période ne se pête pas vraiment a revoir les horreur des guerres mais, la communauté doit vivre elle…..Bisoussssssss

  3. tres belle cette lettre, merci chere Renée, quelle horreur cette guerre, mon père était là, je n’ai aucune lettre de lui à cette epoque, mais j’ai eu ses souvenirs de vive voix ! apres l’occupation de la France en 1940, quand il a vu les troupes allemandes passer devant chez nous, il a pleuré et n’a plus jamais rien raconté ! c’était trop pour lui… j’espère que tu vas bien, et que tu as passé de bonnes Pâques, grosses bises

    1. René oui je vais bien merci j’espère qu’il en est de même pour toi. Pâques fut calme sans excès c’est déjà ça.
      Cela devait être terrible pour ceux qui se sont battus on peu comprendre le silence quia suivi. Bisousssssssss

  4. Toutes les tueries sont des monstruosités dont les humains n’ont pas à être fiers. Ceux qui sont revenus de la terrible guerre de 14-18 souffraient non seulement de souvenirs horribles mais du sentiment de culpabilité d’être encore en vie !
    Bonne fin de journée, Renée
    Bises
    Blanche

    1. Blanche c’est toute l’horreur dans les guerres aussi, comme dans des fait *sanglants quel qu’ils soient* c’est ce sentiment de culpabilité alors que de choix il n’y a!

  5. Il est des souffrances qui ne pourront jamais être comprise tant qu’elles ne sont pas vécues ..
    Pour ceux qui ont la chance de s’en sortir , la vision sera gravée pour toujours dans la mémoire ..
    Pour ma part j’aimerai oublier ce que j’ai vu en Algérie ..
    Bisous ..

  6. Bonjour Renée ..

    Moi aussi pas très présente sur la blogo , la famille est réunit .. Je reviendrai Mardi ..
    Happy Easter a tous ..
    Comment vont tes yeux ..?
    Gros bisous des US .
    Nicple

    1. Nicole compréhensible en ces jours de fêtes.
      Mes yeux m’ont fait mal ces derniers jours peut-être un peu trop sur l’ordi a faire ce blog!
      Bisous bisous j’espère que tu as passé une belle fête de Pâques. Bisousssssss

  7. Florence – Testé pour vous
    Bonjour…Lecture poignante, vraiment émouvante…cette horreur…ils ne s’en sont jamais remis…toute une génération sacrifiée 🙁
    Comment vas tu ? J’espère que tu es en pleine forme…aujourd’hui, c’est surement le jour J pour Erwin, c’est en principe programmé…à plus tard et passe une très bonne journée 🙂

    1. et que réserve l’avenir???? J’espère du bon pour tous ces jeunes et ceux comme le tiens qui va arriver, alors l’est là a 16H31 ce samedi? Bisoussssss

  8. Ce sont toujours les mêmes qui vont de l’avant …
    Bon week end, avec la pluie, mais il fait doux.
    Bisoux, renée

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ ♥ dom ♥ Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

  9. La folie de la guerre, cela fait froid dans le dos et dire qu’aujourd’hui nous pourrions vivre tous en paix et que des bandes d’illuminés décident du contraire, c’est dingue.
    Bisous

    1. Globule c’est dingue oui, mais nous avons une part de responsabilité à force de nous être impliqués dans la politique de ces pays…..Européens et USA, bisoussssssss

  10. je confirme le com de Trublion ! les sans dent au front ont plus de « chance » de périr-
    Les gradés autrefois étaient planqués pour la grande majorité-
    une pensée pour tous ces morts dans de terribles conditions pour que nous restions libres-
    bon week-end Pascal Renée- bisous-

  11. En vitesse, bisou du jour, je file faire le plein de bouquins à la bibliothèque pour le week-end : on annonce de la pluie, mon homme part avec ses copains jouer au golf dans les Landes, je m’octroie le droit à la paresse 😉
    Bisoussssssssssssss

  12. Bonjour Renée,
    Un récit qui fait froid dans le dos.
    La folie des hommes n’a pas de limite …
    Je suis en pause forcée, j’attends un nouveau fil de secteur.
    Je te souhaite une bonne journée, boses Véronique

  13. Merci Renée pour ce partage sombre, mais vécu. Chanceux oui, d’en être revenu, en effet ! Bonne poursuite de ce vendredi et bonne marche vers Pâques ! Bises♥

  14. Certains échappent à la mort et l’autre voit son camarade mourir à ses côtés. Un texte beau comme beaucoup de ces lettres mais émouvant.
    Ta lettre a aussi un écho avec les évènements de ces jours.

    À bientôt et bisous

    EvaJoe

  15. De tous temps il y a eu des guerres hélas, mais dans celle actuelle, le problème c’est que l’ennemi n’est pas identifiable, ce peut même être le voisin qui à l’air si gentil 🙁
    Bon vendredi et bizzzzz

    1. C’est vrai Josiane et c’est d’autant plus dur à combattre…quoique nombre d’entre eux sont déjà fichés et j’en passe! Bisousssss

  16. Bonjour Renée, mon grand-père a connu une montée à la baïonnette, c’était lui ou l’autre, il est rentré au pays un beau matin, par chance comme le dit si bien cet autre soldat, merci, bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *