20 mai 1916

1916-2016 jpg

C’est le 20 mai 1916 qu’est inauguré à Lausanne, à l’initiative de la Société industrielle et commerciale de Lausanne, de la Chambre vaudoise du commerce et de l’industrie, et avec l’appui de la Municipalité de Lausanne, le premier « Comptoir Vaudois d’échantillons », à un moment où l’avenir économique est incertain en raison de la guerre. La formule était nouvelle en Suisse, dont l’application fut généralisée en Suisse. Elle séduisit la délégation du Conseil d’Etat de Bâle-Ville – la conséquence, elle décida d’organiser en 1917 une foire suisse d’échantillons.

 mch-group-mustermesse-basel-1924

Source image

Le succès est tel que deux nouvelles éditions ont lieu en 1917 et 1918, au Casino de Montbenon, alors que les Galeries du Commerce avaient accueilli l’édition de 1916. Le 15 décembre 1919, la Société coopérative du Comptoir suisse est constituée, sous la direction d’Eugène Faillettaz (1875-1945), président de la Chambre vaudoise du commerce, de Charles Boiceau, négociant, de Gaston Boiceau, conseiller municipal, d’Albert Grenier,négociant et Gustave Kernen, négociant.

Il avait fallu l’intervention du Conseil fédérale, suivie d’un accord signé le 18 juin 1919, pour que deux foires d’importance nationale puissent se tenir, l’une à Bâle, au printemps (la « Foire suisse d’échantillons ») l’autre, au cours de la deuxième et troisième semaine de septembre, à Lausanne (le « Comptoir suisse » pour les produits de l’alimentation et ceux qui intéressent l’agriculture)

59969_suisse-confederation-helvetique-franc-1916-berne-revers

Ainsi, le premier comptoir ouvrit ses portes en septembre 1920 sur le terrain de Beaulieu que la Ville de Lausanne possède depuis 1854 et qui va se développer au fur et à mesure des éditions du Comptoir. Si en 1920, le nombre d’exposants était de 580 pour 5 933 m2 loués, en 1965, il s’élevait à 2397 pour 75 000 m2 loués. En 1920, 150 000 visiteurs étaient recensés, 45 ans plus tard, ils étaient au nombre de 1 035 000 visiteurs.

Pour tout savoir cliquer ICI, source de cet article.

Renée

Née à Besançon j'ai vécu dans plusieurs pays (Grèce-Allemagne-Australie-Chypre-Kenya-Sénégal, mais, principalement la Suisse ou j'ai grandi. J'aime les voyages lire et la musique. La nature me touche et j'aime beaucoup les animaux. J'ai un chien, une petite Yorkshire de 10 ans. Chipie la bien nommée.

18 commentaires sur “20 mai 1916

    1. Je m’excuse de ce deuxième commentaire, j’ai reçu deux fois, je crois, et comme je ne voyais pas mon com., j’ai récidivé … pas grave, hein, docteur !!! …

  1. Comme quoi, il n’ y a pas qu’ en France qu’ on a des idées !
    Une initiative qui a fait son chemin, vu le succès rencontré aujourd’ hui !
    Passe une bonne journée
    Bisous

  2. Coucou Renée, ah perso je découvre et sous le même toit faire connaître ce que l’on produit, c’est important, genre de salon que j’aimerais faire… merci, bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *